Info : L'histoire incroyable du patchwork

Temps de lecture :  3 minutes 20 secondes

Et si je vous disais que le patchwork est aussi vieux que nos hommes préhistoriques ! Et oui, ce sont bien eux qui les premiers ont eut l'idée d'assembler des peaux de petits animaux pour fabriquer un vêtement mieux ajusté pour leurs tâches quotidiennes.

Bien plus tard quand le coton est devenu abondant et bon marché les couturières de toute l'Europe ont confectionné des dessus de lit, des taies d'oreiller, des nappes ou encore des rideaux. L'art du patchwork entrait dans l'ère du passe-temps permettant aux femmes de pratiquer une activité de groupe.

Mais c'est au XVIIe siècle qu'il est popularisé par les premiers colons européens débarquant en Amérique. Pauvres et miséreuses, les femmes récupéraient des tissus qu'elles découpaient en morceaux ; le patch (morceau), work (travail) avait définitivement trouvé sa place dans le modèle économique et social de l'époque.

Patchwork piècé versus patchwork appliqué

Il existe deux techniques bien distinctes et qui donnent des résultats très différents.

La première, la plus répandue, est la technique du piècé. Il s'agit s'assembler des pièces de tissu endroit contre endroit exactement comme le faisait les hommes préhistoriques. Ces pièces ont des formes déterminées par un gabarit et sont assemblées en suivant un ordre. De cette façon on obtient un bloc, les blocs cousus entre-eux formant l'ouvrage final. Ce procédé permettait en outre de pouvoir travailler dans n'importe quelle condition y compris lors des longs voyages en chariot à travers l'Amérique.

Des noms inspirés de la vie quotidienne, de la nature ou encore de la situation géographique ont été donnés aux motifs (blocs), on les retrouve encore aujourd'hui :

- patte d'ours
- étoile du soir (evening star)
- boule de neige (snow ball)
- cabane de rondins (log cabin)
- chasse mouche (shoo-fly)
- assiette de Dresde (Dresden plate)
- chemin de l'ivrogne
- jardin de grand-mère
- chaîne irlandaise
- route pour l'oklahoma (road to oklahoma)

patchwork

Quant à la technique de l'appliqué elle consiste à coudre des morceaux de tissu sur un autre dit tissu de support, les bords des tissus étant repliés sur l'envers et fixés par un point glissé. C'est une technique longue et fastidieuse. En général le patchwork est réalisé suivant la première méthode.

Les motifs célèbres

Log Cabin est sans doute le plus célèbre des motifs du patchwork traduit par cabane de rondins. La cabane symbole du foyer est représentée par le carré du milieu fait avec un tissu de couleur rouge pour signifie le feu dans l'âtre de la cheminée. Ce motif plutôt simple à réaliser a permis la création d'autres motifs comme la grange, les éclairs ou les sillons.

L'étoile dans sa forme géométrique a toujours inspiré les artisans, des peintres aux créateurs de courtepointes. Elle guide les marins, elle apporte l'espoir et la chance, elle accompagne le temps et les travaux de la terre. C'est donc naturellement qu'elle se retrouve régulièrement dans les créations de patchwork comme la Lemon Star, étoile à huit branches formée de losanges, ou encore la Road to California (la route de Californie)qui évoque l'interminable voyage des pionniers partis pour le Far West.

Et de nos jours ?

La pratique du patchwork est encore bien vivace. Une association nationale France Patchwork regroupe les délégations régionales et les clubs affiliés. 

Ce loisir demande minutie et patience, il est intéressant de pratiquer en club car cela permet d'améliorer sa technique, d'échanger et de passer du bon temps pendant les longues soirées d'hiver et d'automne...

patchwork



Cotonlin vous propose une collection de Tissus patchwork de chez Makower, marque spécialisée en patchwork. Toute la gamme des unis aux imprimés est en 160 grammes au mètre carré permettant un travail précis et uniforme.