Info : Comment reconnaître un batik

Temps de lecture : 2 minutes 30 secondes

J'ai eu la chance de me rendre au Nord Vietnam cette année et de rencontrer des femmes qui fabriquent de façon artisanale des batik à partir de tissu de chanvre. Leur méthode consiste à appliquer une cire chaude sur les parties du tissu que l'on ne veut pas teinter en utilisant un canting, c'est à dire un outil en bois avec une coupe de métal au bout. 

Une fois faite l'étape longue et fastidieuse des réserves à la cire, le tissu est trempé dans l'indigo, la couleur ne prenant pas sur les parties cirées. Quand la teinte est bien fixée, on le plonge dans l'eau bouillante, la cire fondue laisse alors apparaitre les réserves de la couleur d'origine.

Le batik, une méthode universelle

Le batik est originaire d'Indonésie mais on retrouve cette méthode un peu partout dans le monde, en Afrique, Burkina, Togo en Inde, au Sri Lanka au Japon et en Malaisie. 

Il existe 3 façons de fabriquer un batik.

1 - La méthode des ligatures consiste à nouer certaines parties du tissu avec un fil très serré qui empêche la teinture de pénétrer. Après lavage et séchage et une fois les nœuds défaits, les zones qui ont été serrées apparaissent dans la couleur initiale du tissu alors que le fond est teinté. On obtient alors des formes d'anneaux mais si on plie finement l'étoffe dans toute sa longueur on obtient un motif marbré.  Pour les fans du Japon, cette technique est appelé Shibori.

2 - La méthode des réserves ou tulis  est celle utilisée au Vietnam.

Voici une vidéo très courte de cette technique. Durée 58 secondes

batik vietnam from moulin beatrice on Vimeo.

3 - La méthode du tampon ou cap en indonésien a révolutionné le batik traditionnel car le travail est plus rapide et d'aussi bonne qualité. Celui-ci est trempé dans la cire chaude puis appliqué directement sur le tissu. Les zones à protéger sont masquées avec du papier.

On peut utiliser plusieurs techniques pour un même batik, moitié avec le tampon moitié avec le canting.

Comment reconnaître un vrai batik ?

La première chose à faire est de retourner le tissu. S'il est bien imprimé sur l'endroit et sur l'envers c'est donc la preuve que le batik est de fabrication traditionnelle.

Comment laver un batik ?

Comme tous les produits artisanaux il est préférable d'éviter la machine à laver et les produits détergents qui abiment et le tissu et les couleurs. La solution, un bon lavage à la main dans de l'eau légèrement tiède et séparément pour éviter le dégorgement sur d'autres textiles. 

Retrouvez entre autres les véritables batiks sélectionnés pour vous par cotonlin ! Tissu au mètre, Tissus patchwork dans votre Magasin de tissus.