Comment choisir sa machine à coudre

Comment choisir sa machine à coudre

Avant de choisir une machine à coudre il est essentiel de se poser une seule mais très bonne question : pour faire quoi ? Car suivant la réponse, vous n'achèterez pas la même machine à coudre... Si vous voulez en faire votre métier, il est préférable même pour débuter (ce qui implique que vous savez déjà coudre) par investir dans du matériel professionnel. En revanche si c'est juste pour faire un ourlet de temps en temps, mieux vaut se rendre chez une couturière. Enfin si votre but est de faire des créations de loisir ou vestimentaire alors là, autant vous dire tout de suite qu'il y a matière !

Internet ou boutique

Ma réponse est sans appel. En gros vous n'avez pas le choix, si vous n'y connaissez rien et que personne dans votre entourage ne peut vous aider, vous devez impérativement vous rendre dans une boutique car vous y trouverez des personnes compétentes qui vous donneront les bons conseils et même une petite formation de 2 heures. Franchement, cette formation m'a énormément servie pour mes premiers pas et je ne regrette pas d'avoir payé un peu plus cher pour de bons conseils. Il faut aussi dire que lorsqu'il y a un problème, la boutique assure le service après-vente et ça, ça n'a pas de prix.

Donc, première question à se poser avant de se rendre en boutique (même si rien de vous empêche de comparer les prix sur internet), une MAC oui mais pour quoi faire ? Je vous conseille de bien cerner cette question avant de franchir le pas de porte du marchand car une fois à l'intérieur, on vous proposera une gamme correspondant à votre objectif et vous serez ensuite face à un choix cornélien. 

Retour d'expérience

Des machines à coudre je n'en ai pas eu beaucoup dans ma vie, à dire vrai c'est la première. C'est pourquoi je vais vous parler de celle achetée il y a 5 ans : une Brother Innovis 15 en vous précisant toutefois que je n'ai pas d'actions chez Brother et que mon avis est totalement libre de toute publicité ou recommandation. Je suis simplement bien placée pour en parler puisque je l'utilise régulièrement.

En premier j'ai choisi une MAC électronique car je pense que c'est plus facile d'utilisation qu'une MAC mécanique sur laquelle vous devrez faire vos réglages. Une fois cette précision évacuée et devant l'immense choix dans cette gamme, j'ai opté pour une machine robuste, assez silencieuse et de fabrication japonaise (vous connaissez mon faible pour le Japon et la fiabilité de leurs appareils). 

La Brother Innovis 15 (entrée de gamme) est une machine qui convient aussi bien à la débutante que j'étais qu'à la couturière que je suis devenue (sic !), c'est à dire que l'on peut se perfectionner avec cette machine. 

Ses points forts :

- machine électronique

- 16 points de couture paramétrables (des points classiques et décoratifs et boutonnières)

- un système d'enfilage automatique du fil

- un système d'éclairage à LED du plan de travail

- une fonction bras libre

Ses points faibles :

- j'ai beau chercher, je n'en vois pas !

machine à coudre

La Brother Innovis, point par point 

- Sur l'électronique, j'ai donné mes raisons plus haut

- voici la liste des points :

1 - point droit gauche 

2 - point droit centre spécial pour les fermetures à glissière

3 - point élastique et décoratif

4 - point zig zag de surfilage et appliqués

5 - point surfilage tissus fins et moyens

6 - point surfilage tissus épais

7 - point invisible tissus moyens

8 - point invisible tissus élastiques

9 - point zig zag triple pour tissus moyens ou élastiques

10 - triple point élastique pour manche, couture d'entrejambe

11 - point d'appliqué 

12 - point fagot, smock et décoratif

13 - point d'arrêt pour renforcement des ouvertures

14 - point de boutonnière renforcée

15 - point de boutonnière horizontales

16 - point de boutonnière tour de serrure

- Sur le système d'enfilage électronique :  je ne l'utilise JAMAIS ! De mon point de vue, ça n'a aucun intérêt... je vais beaucoup plus vite à enfiler mon fil alors j'en profite pendant que mes yeux me le permettent encore !

- La lumière c'est bien utile et ça éclaire franchement bien le plan de travail

- Le bras libre c'est très pratique pour coudre les manches de chemise par exemple

- La fonction Start/Stop : L'essayer, c'est l'adopter. je n'utilise ma machine que cette façon, je trouve ça génial et puis maintenant j'y suis habituée, de fait la pédale n'a pas bougé de son placard (MAC vendue avec la pédale)

- Pour remplir la canette, c'est très simple et très rapide.

- Si vous faites une erreur dans la manipulation, elle vous le signale par un bip et elle empêche le pied-de-biche de basculer... très bonne idée !

- Vous trouverez avec la machine un lot d'accessoires et de pieds très utiles.

- Elle est légère et pèse environ 8 kilos.

Conclusion

C'est une machine de qualité supérieure facile à prendre en main pour les débutantes et avec laquelle vous pourrez vous perfectionner dans vos créations avec tous types de tissus, de l'épais (enfin pas trop quand même) à la toile fine.

Pour apporter une critique toute petite car l'adage veut que la perfection n'est pas de ce monde, disons qu'il manque peut-être quelques canettes supplémentaires... allez j'ai dit quelque chose de négatif !

Pour cette machine, vous pouvez acheter des options. J'ai repéré un couteau raseur qui permet de couper et coudre en même temps, un peu comme une surjeteuse, une table large pour les grands travaux et un pied libre à quilter pour les adeptes de cette technique.

Enfin pour revenir sur une notion de prix, évidemment cela dépend du magasin. J'ai payé la mienne 330 Euros avec un cours de 2 heures (qui a duré 3 heures) pour la prise en main. 

Et une fois que vous avez la machine, il vous reste à trouver les tissus et c'est chez cotonlin, Vente de tissus en ligne que vous trouverez les plus beaux ! Du Tissu au mètre, du Coupon Tissu, du Tissu bio, des Tissus Patchwork, de la Popeline de coton... et tout cela au meilleur prix !