Mais qui a eu cette idée folle d'inventer les soldes ?

Mais qui a eu cette idée folle d'inventer les soldes ?

Et il se passe quoi le Mercredi 9 janvier au matin ? C'est le coup d'envoi des soldes d'hiver bien sûr et quelque chose me dit qu'on nous servira le marronnier télévisuel habituel avec micro-trottoir des fashionistas et interview des commerçants... Mais au fait, savez-vous comment en en est arrivé là, bref qui a eu un jour l'idée folle d'inventer les soldes ?

Les soldes, masculin ou féminin ?

Pour démarrer un petit point de "je parle le français correctement". On entend souvent "Tiens aujourd'hui j'ai trouvé des tissus pas chers grâce à des soldes intéressantEs" donc avec l'emploi du féminin. C'est faux, les soldes se déclinent au masculin. Il faut donc dire "les soldes intéressants" car issu de l'argot des marchands du 19e siècle ce mot désignait un coupon, un reste d'étoffe.

Histoire des soldes

Petit retour au 19ème siècle donc pour rendre à l'inventeur des soldes un vibrant hommage car sans lui nous ne serions pas satisfaites des bonnes affaires qu'il nous a permis de faire.

Simon Mannoury est un normand qui monte à la capitale dans les années 1850. Il trouve sa première embauche dans une boutique de la rue du Bac à Paris : Au petit Saint-Thomas. Mannoury, qui a sans doute la bosse du commerce, y fait des merveilles dans une époque où la ville entre dans la modernité.

Paris n'a quasiment pas bougé depuis le Moyen Âge, les rues y sont étroites, peu éclairées et insalubres. Lors de son exil en Angleterre, Louis Napoléon Bonaparte est impressionné par la reconstruction de Londres, il décide alors de faire de sa capitale une ville prestigieuse et de confier le projet au Préfet Georges Eugène Haussmann. La ville entame pour de longues années une rénovation gigantesque qui la transformera durablement. 

Le percement de larges avenues casse le commerce traditionnel organisé en corporations pour laisser place aux magasins de nouveautés dont l'idée est de regrouper dans un seul et même endroit une multitude de produits. C'est le début des Grands Magasins. Émile Zola en fera l'objet d'un de ses romans "Au bonheur des dames". 

Entre-temps, le magasin Au petit Saint-Thomas fait faillite et Simon Mannoury se retrouve sans emploi. Pas pour longtemps car un superbe édifice vient de s'ouvrir à l'angle de la rue de Sèvres et de la rue du Bac, c'est Le Bon Marché et Mannoury ne tarde pas à y être embauché et à fréquenter un certain Aristide Boucicaud. 

Les deux hommes débordent d'idées innovantes. La vente se pratique à entrée libre et les prix sont affichés. Comme il y a de la place, les achats se font en grande quantité avec une marge bénéficiaire faible ce qui provoque une rotation des stocks et permet au magasin d'introduire sans cesse des nouveautés. Mais parfois un produit ne se vend pas comme on le voudrait et reste sur les étals. C'est là que Simon Mannoury a une idée géniale, liquider les invendus de la saison précédente à très bas prix ! Et voilà les soldes sont nés.

Plus tard Aristide Boucicaud portera l'art de la vente à son sommet en créant des périodes dédiées aux fortes ventes (décembre pour les jouets), le mois du blanc en janvier, l'échange et la reprise des marchandises, la vente par catalogue dans le monde entier. Il sera l'initiateur de la construction de l'hôtel Lutécia (en face du Bon Marché), hôtel lui permettant d'accueillir les riches clients étrangers.

En 1906 les premiers décrets réglementant les soldes paraissent, (vente au déballage). En 1962, une loi en précise davantage les contours avant qu'un autre décret en instaure la durée et les obligations des vendeurs en 1996. 

Chez cotonlin, votre Magasin de tissus, vous trouverez des tas d'articles en promotion et en soldes du 9 janvier au 19 février. Du Tissu au mètre, du Tissu pas cher, du Coupon Tissu, du Tissu bio, du Jersey tissu, de la Popeline de coton, du Tissu gaze de coton, de la Mercerie et des Kits créatifs